Plan d’introduction d’ours : NON à la gabegie écologiste !

Communiqué de Frédéric NIHOUS, Président de CPNT – Conseiller régional d’Aquitaine

Pau, le 13 décembre 2013

Et les revoilà… Conscients d’une écoute réceptive au ministère de l’écologie qui ne cesse d’envoyer des signaux positifs à la nébuleuse écologiste, voilà les pro-ours qui se réveillent et qui, dans le plus grand mépris pour les éleveurs, les bergers et tous les usagers traditionnels de la montagne, réclament pour Noël des « nounours » qui ne seront pas en peluche !

Ces lâchers avaient été supprimés par le précédent président de la République que j’avais personnellement rencontré à cette fin en mai 2011, décision de bons sens qui avait apaisé la montagne après des années de provocations ineptes. Ignorant le refus général des Pyrénéens de voir procéder à de nouveaux lâchers coûteux, dispendieux, inutiles et dangereux pour l’agriculture montagnarde, les idolâtres de l’ours relancent aujourd’hui le ministre Martin en lui présentant un projet d’introduction.

Que ces contemplatifs écologistes soient prévenus : on ne veut pas d’ours et, par la même occasion, pas de loups ni aucun autre grand prédateur ! On veut des emplois, des écoles, des services publics et le respect de nos activités traditionnelles (chasse, pêche, etc.) en montagne ! Voilà à quoi doit servir l’argent public, donc du contribuable, et pas à acheter des ours en Slovénie et à engraisser quelques associations écologistes pro-ours qui ne vivent que grâce à cela, sans parler des dégâts prévisibles que le contribuable devra encore payer ! STOP, ça suffit la plaisanterie et la gabegie !

Le ministre Martin n’a-t-il pas mieux à faire en ce moment (pollution de l’air, PCB, écotaxe, nucléaire, chasse, etc.) qu’à perdre son temps avec un projet qui ne pourrait que rallumer la guerre dans la montagne ?

Que l’on cesse de nous amuser avec ces irresponsables obsédés de l’ours et traitons les affaires sérieuses de nos montagnes sinon, au cas où serait envisagé puis décidé un lâcher, le ministre et son gouvernement vont nous rendre … vert, mais de rage !

Plan et introduction d’ours : La plaisanterie de mauvais goût des écolos

 Après s’être attaqué à l’AOC / AOP mouton de Barèges-Gavarnie avec la complicité active du député Jean Glavany (Voir sa question écrite au Ministre de l’Agriculture) les voici maintenant qui veulent introduire des ours.

Cessons de dire n’importe quoi

Un projet de l’envergure d’une introduction d’ours doit être soumis à une concertation depuis le début de l’élaboration du projet comme prévu dans la convention d’Aarhus, l’article 7 de Charte de l’Environnement et le Code de l’Environnement. Or ces deux associations, Férus et ADET-Pays de l’ours ont, une fois de plus, montré leur haine et leur mépris à l’égard des éleveurs et bergers des Pyrénées en présentant discrètement un projet d’introduction au Ministre de l’Ecologie.

Ils ont eu raison de ne pas consulter les personnes concernées car personne ou si peu de monde aurait répondu à leur sollicitation. Pourquoi ? Tout simplement parce que nous ne voulons pas d’ours et, par la même occasion, pas de loups ni aucun autre grand prédateur.

Alors, ne perdons pas notre temps et notre argent. Nous avons des vallées à reconstruire et plus spécialement la nôtre, celle des Gaves et du Pays Toy. Ceci est bien plus important que d’importer des ours, surtout en période de difficultés financière où les communes ont des difficultés à boucler leurs budgets et les conseils généraux doivent faire face aux besoins sociaux de nos concitoyens en difficulté. Ne perdons pas de vue que si ces associations écolos financent l’introduction c’est encore le contribuable qui devra payer la gestion telle que les dommages de prédations et les équipements de prévention sans parler du personnel.

Que l’on cesse de nous amuser avec ces irresponsables obsédés de l’ours et traitons les affaires sérieuses de nos vallées.

Jacques Béhague

Inauguration dans le joli petit village de Grust de deux stèles en mémoire des guerres de 39 45 et de la guerre d’Algérie

Inauguration dans le joli petit village de Grust de deux stèles en mémoire des guerres de 39 45 et de la guerre d'Algérie

Inauguration dans le joli petit village de Grust de deux stèles en mémoire des guerres de 39 45 et de la guerre d’Algérie

Hier inauguration dans le joli petit village de Grust de deux stèles en mémoire des guerres de 39 45 et de la guerre d’Algérie
Un moment de souvenir pour tous ceux qui ont défendu les valeurs de la France au prix de leurs vies
Ce petit village est un modèle qui participe a la valorisation de son patrimoine et a l’accueil touristique

Jour pour jour 4 mois se sont écoulés depuis la crue du 18 juin

behague barege crue

Cérémonie Barèges

Certains travaux sont achevés comme au centre militaire de Bareges , un pilier de l’histoire de Bareges qui protège le village contre les avalanches et dernièrement contre les crues
Une petite cérémonie sur le centre pour remercier tous ceux qui ont participé aux travaux de renforcement de ce monument.